Surveillance de la mortalité par cause médicale en France : les dernières évolutions

Santé publique France publie un Bulletin hebdomadaire d’épidémiologie (BEH) consacré à la surveillance de la mortalité en France selon la classification internationale des causes médicales de décès (CIM10).

Cet article vise à étudier l’évolution de la mortalité par cause en France métropolitaine entre 2000 et 2016. Cet indicateur est utilisé pour qualifier les grandes tendances de l’état de santé de la population.

Ainsi, « En 2016, pour 579 230 décès enregistrés, les effectifs de décès par tumeurs (29,0%) et maladies

cardiovasculaires (24,2%) sont prépondérants. La surmortalité masculine, sex-ratio de 1,7, est observée pour la quasi-totalité des causes. Dans un contexte de baisse générale de la mortalité, celle-ci a particulièrement diminué entre les deux périodes pour le sida et le VIH et les accidents de transport, ainsi que pour les maladies cardiovasculaires pour les deux sexes. Elle a fortement augmenté pour le cancer du poumon chez la femme et de façon plus modérée pour les deux sexes pour le cancer du pancréas et le cancer du cerveau. »

 

Pour en savoir plus