Étude relative à la prise en charge des maladies coronariennes et des insuffisances cardiaques en Basse-Normandie en médecine générale

L’Union Régionale des Médecins Libéraux de Basse-Normandie (URML- BN) s’est associée en 2013 aux laboratoires Novartis pour mettre en œuvre une étude visant la réduction de la morbi-mortalité dans le champ des maladies cardiovasculaires sur le territoire bas-normand.

Les objectifs opérationnels étaient de :

  • poser un diagnostic des organisations et des parcours de soins,
  • proposer des actions efficientes et des solutions de santé pertinentes, et suivre un indicateur de santé publique.

 

Pour ce faire, trois phases de travail ont été engagées avec :

  • la réalisation d’un diagnostic quantitatif (caractérisation de la morbidité, de la mortalité cardio-vasculaire et des facteurs de risques et analyse du parcours de soins pour les problèmes identifiés),
  • la mise en œuvre d’une enquête par questionnaire, réalisée auprès de médecins généralistes avec l’objectif de mieux cerner les éléments du parcours de soins à travailler en priorité pour parvenir à terme, à une réduction de la morbi-mortalité cardiovasculaire,
  • la tenue de groupes nominaux auprès de groupes d’acteurs de la santé bas-normands afin d’approfondir les thématiques dégagées via les deux premières phases du projet et de proposer des actions en vue d’une amélioration possible de la prise en charge des patients en insuffisance cardiaque ou présentant un syndrome coronarien aigu.

 

L’Agence Régionale de Santé de Basse-Normandie (ARS) et l’Observatoire Régional de la Santé de Basse-Normandie (ORS BN) ont fourni un jeu d’indicateurs consacrés aux maladies cardio-vasculaires et aux facteurs de risques associés (prévalence du tabagisme, des ivresses répétées, de l’obésité, données d’hospitalisation, de mortalité par syndrome coronarien aigu, accidents vasculaires cérébraux et insuffisance cardiaque).

L’ORS BN a également apporté son appui technique et logistique dans la mise en ligne de l’enquête auprès des médecins généralistes bas-normands, dans l’analyse des questionnaires et l’élaboration de thématiques prioritaires.

Enfin, le Département de Médecine Générale de la Faculté de Médecine a mis en œuvre les groupes nominaux avec les professionnels de santé afin d’approfondir les principales thématiques dégagées via les deux premières phases du projet.

 

Pour accéder à la publication : 
Synthèse des travaux

Actualités régionales



Actualités nationales