Qui sommes-nous ?

Un pôle de compétences unique en Normandie intégrant de manière transversale les champs de la santé publique, de l’action sociale et médico-sociale

 

Le Centre Régional d’Etudes, d’Actions et d’Informations (CREAI) en faveur des personnes en situation de vulnérabilité de Normandie et l’Observatoire régional de la santé (ORS) de Basse-Normandie, contribuent depuis de très nombreuses années (respectivement plus de 50 ans et plus de 35 ans) dans leurs champs de compétences spécifiques, au développement au plan régional de l’observation sociale, médico-sociale et sanitaire et de l’évaluation des politiques publiques.

Elles ont démontré des compétences communes ou complémentaires en matière :

  • de recueil, de traitement et d’analyse de données tant quantitatives que qualitatives concernant les besoins sociaux et la santé des populations en région.
  • d’évaluation des politiques publiques, avec des méthodologies croisant les compétences d’observation, de conseil technique et d’animation.

La mise en place des Agences régionales de santé (ARS) en avril 2010 procède d’un choix stratégique national visant à renforcer le pilotage territorial des politiques publiques et par la même le décloisonnement des interventions de santé, sociales et médico-sociales au bénéfice des populations.

Dans ce contexte, l’ORS et le CREAI ont constitué en juillet 2009 un Groupement de coopération social et médicosocial (GCSMS) pour faciliter autant que de besoin, la mobilisation conjointe des compétences des deux équipes.

 

Après 5 années complètes de coopération renforcée, les deux associations ont finalisé les travaux visant la création d’une association unique « Association ORS-CREAI Normandie » porteuse de l’ensemble des valeurs et missions propres et communes des 2 associations fondatrices.

 

Télécharger la plaquette d’information de l’association 

Missions

En référence à l’objet initial de l’ORS Basse-Normandie et du CREAI Normandie, aux missions des centres de ressources politique de la ville et des plateformes d’observation sociale et sanitaire, l’Association ORS-CREAI Normandie qui poursuit un objectif d’intérêt général, a pour objet de :

  1. Favoriser l’organisation de la réflexion et de la concertation entre tous les acteurs œuvrant dans les secteurs de l’action sociale, médicosociale et de la santé en Normandie. L’association peut à ce titre porter tout dispositif favorisant la coordination de ces mêmes acteurs, leur mise en réseau notamment par la capitalisation et la diffusion de leurs travaux (études, expériences de terrain, bonnes pratiques…).
  2. Procéder, participer et valoriser des travaux d’observation, d’études, d’évaluation et de recherche pluridisciplinaires sur la situation sociale et sanitaire (santé et ses déterminants) de la population dans son ensemble et en particulier des personnes en situation de vulnérabilité (situation de handicap, dépendance, mineurs ou majeurs sous protection…). L’association est un lieu indépendant de repérage et d’analyse des besoins sociaux, médico-sociaux et sanitaires, et d’étude des réponses à y apporter.
  3. Assurer une fonction d’expertise, d’aide méthodologique, de soutien à la montée en compétences, de conseil et d’appui. Ces missions sont menées dans une perspective d’éclairage et d’aide à la décision pour les responsables des politiques publiques, les gestionnaires d’établissements et services sociaux, médicosociaux et de santé. Plus largement, elles s’exercent auprès de tout professionnel des champs social, médico-social et sanitaire, ainsi qu’auprès des usagers notamment organisés en association.

Valeurs et statuts

L’Association ORS-CREAI Normandie affirme son attachement aux valeurs associatives et au caractère non lucratif des services proposés, notamment aux populations fragiles ou vulnérables. Elle inscrit son action dans le cadre d’une mission déléguée de service public et des valeurs associatives qui ont présidé à la création des CREAI et des ORS en France.

L’association ne saurait intervenir auprès des institutions et des professionnels sans leur adhésion expresse aux objectifs politiques et techniques de son intervention.

Elle respecte des principes d’intervention qui lui assurent une position de neutralité, de médiation, de coordination et de mise en réseau, à équidistance des associations et des pouvoirs publics (services de l’Etat et des collectivités territoriales).

Elle privilégie des approches participatives permettant la prise en compte de la pluralité des points de vue qui se traduit, autant que possible, par l’association des différentes parties prenantes. L’expression et la liberté des points de vue sont garanties, dans le respect de la singularité de chacun.

L’association intervient dans une dynamique de changement, visant à la fois à satisfaire les besoins des usagers, à améliorer la qualité des services qui leur sont proposés et à favoriser leur accès aux droits et aux libertés.

Les actions de l’association s’attachent à promouvoir des espaces de rencontre et de convergence des cultures (institutionnelles, professionnelles, associatives, citoyennes…) contribuant ainsi à décloisonner les interventions et les productions. Elle se reconnait également dans les valeurs de l’économie sociale et solidaire.

Bien qu’intervenant au plan régional, l’association a la volonté d’être un acteur à proximité des associations, des populations, afin d’être en capacité d’apporter une palette de services sur l’ensemble des territoires normands. A ce titre, elle contribue à promouvoir l’égalité des territoires.

L’association se reconnaît dans les valeurs d’inclusion, de citoyenneté, de participation et de compensation des conséquences du handicap ou de la vulnérabilité dans le cadre des valeurs de la solidarité nationale qui fondent son action au quotidien. Elle se réfère en particulier à la charte d’Ottawa qui fixe comme objectifs à la promotion de la santé de donner aux individus davantage de maîtrise de leur propre santé et de moyens de l’améliorer.

Toutes ces valeurs sont incarnées tant dans le projet associatif que dans la charte de l’Association Nationale des CREAI (ANCREAI) et dans les valeurs de la Fédération Nationale des Observatoires Régionaux de la Santé (FNORS).

 

Télécharger les statuts de l’Association ORS-CREAI Normandie 

Vie associative

L’Association ORS-CREAI Normandie, issue de la fusion du CREAI Normandie et de l’ORS Basse-Normandie est composée de l’ensemble des adhérents de ses associations fondatrices. De statut association loi 1901, son assemblée générale est ouverte à toutes personnes physiques ou morales éprouvant un intérêt pour les champs de l’action sociale, médico-sociale et de la santé en Normandie. Ainsi, l’Association ORS-CREAI Normandie comptabilise 94 membres actifs.

 

Les instances

L’Assemblée générale comprend tous les membres, personnes morales et physiques, membres d’honneur, membres de droit et personnes qualifiées de l’association.

Sont également invitées à assister à chaque Assemblée générale, les institutions régionales suivantes :

  • Le Directeur général de l’Agence régionale de santé de Normandie ou son représentant,
  • Le Recteur de l’Académie de Normandie ou son représentant,
  • Le Président du Conseil régional de Normandie ou son représentant,
  • Les Présidents des 5 Conseils départementaux ou leur représentant,
  • Le Directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale de Normandie ou son représentant (DRJSCS),
  • Le Directeur territorial de la protection judiciaire de la jeunesse pour la Normandie ou son représentant (DT-PJJ),
  • Le Directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de Normandie ou son représentant (DIRECCTE),
  • Un représentant de la Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail de Normandie (CARSAT),
  • Un représentant de l’Assurance maladie en Normandie,
  • Un représentant des Caisses d’allocation familiale (CAF) de Normandie,
  • Un représentant des Unions régionales des professions de santé de Normandie.

 

Le Conseil d’administration est composé de 25 membres personnes physiques élus par l’Assemblée générale parmi les membres actifs et rééligibles, ou leurs représentants, membres de l’association :

Madame Elisabeth AUBIN, représentant de l’association « Le Clos Saint-Joseph »

Monsieur Sébastien BERTOLI, directeur IME André Bodereau, représentant de la Ligue de l’enseignement de Normandie

Professeur Dominique BEYNIER, Sociologue – Professeur des universités, Directeur de l’IUP Management du social et de la santé à Caen, Directeur du Centre d’Etude et de Recherche sur les Risques et les Vulnérabilités

Monsieur Gilles BIGOT, Président de l’ADSEAM, représentant de l’ADSEAM

Monsieur Didier CADIOU, Président d’Autisme Basse-Normandie, représentante d’AUTISME Basse-Normandie

Monsieur Alain CARTEL, Président de l’URIOPSS Normandie Caen, Président de l’ACAIS, Conseiller au CESER Normandie, représentant l’URIOPSS Normandie

Docteur Michel COURS-MACH, Président des radiologues de Normandie, Caen

Madame Christine COURTAIS, Directrice  de PREAMIS, représentant PREAMIS

Madame Maryvonne DEBARRE, Présidente de l’APAJH 14, représentant l’APAJH 14

Monsieur Manuel FOLGUERAL, Directeur général de l’AAJD, représentant l’Association pour l’Aide aux Jeunes en Difficulté

Monsieur Jean-Christophe FRYDLENDER, Docteur en sciences de gestion – Maitre de conférences, Université de Caen Normandie, IAE – institut d’administration des entreprises

Monsieur Philippe GUERARD, ADVOCACY Caen Basse-Normandie

Madame Anne GUTTON, représentante d’ADC Normandie

Monsieur Pierre-Jean LANCRY, Directeur de la MSA Côte Normande

Madame Corinne LARMOIRE, Directrice de l’IMPR le Bois de Lebisey à Hérouville-St-Clair

Madame Magali LESUEUR, Directrice Secteur Social de l’association des Amis de Jean Bosco, représentant la FAS Normandie

Monsieur Marc LONGUET, Trésorier adjoint de l’AAJB, représentant l’Association des Amis de Jean Bosco

Monsieur Christian PIELOT, Président de l’association des Foyers de Cluny, représentant l’Association des Foyers de Cluny

Monsieur Michel PONS, Vice-président de la coordination Handicap Normandie, Conseiller au CESER Normandie, Président de l’association ARIADA, représentant la Coordination Handicap Normandie

Monsieur Daniel REGUER, Sociologue – Professeur des universités, Université du Havre, CIRTAI – Centre interdisciplinaire de recherche sur les mobilités, privilégie l’approche interdisciplinaire dans le champ des sciences humaines et sociales

Monsieur Dominique ROCHE, Directrice générale de l’ACSEA, représentant l’ACSEA

Docteur Nicolas SAINMONT, Spécialiste en Médecine Générale, Président de l’Equipe de Soins Primaires de Deauville (MSP), Expert HAS Commission Parcours et Pratiques, Maitre de conférences Associé à l’université de Caen

Monsieur Philippe STEPHANAZZI, représentant l’Association Handicap Mieux Vivre Accueil

Madame Josette TRAVERT, Présidente de l’Ireps de Basse-Normandie, représentant l’IREPS de Basse-Normandie

Monsieur Johnny VIALE, représentant la Mutualité française Normandie

Madame Michelle VOYER

Ligue départemental de l’enseignement, en attente de désignation

 

Sont invitées à assister à chaque Conseil d’administration, les institutions régionales suivantes :

  • Le Directeur général de l’Agence régionale de santé de Normandie ou son représentant,
  • Le Président du Conseil régional de Normandie ou son représentant,
  • Le Directeur territorial de la protection judiciaire de la jeunesse pour la Normandie ou son représentant,
  • Le Directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale de Normandie ou son représentant.

 

Le Bureau est composé de 11 membres élus lors de chaque renouvellement partiel du Conseil d’administration :

Professeur Dominique BEYNIER Président
Monsieur Sébastien BERTOLI 1er Vice-président
Docteur Nicolas SAINMONT 2nd Vice-président
Monsieur Jean-Christophe FRYDLENDER Trésorier
Madame Michelle VOYER Secrétaire
Monsieur Gilles BIGOT Membre élu
Madame Anne GUTTON Membre élu
Monsieur Magali LESUEUR Membre élu
Monsieur Pierre-Jean LANCRY Membre élu
Madame Josette TRAVERT Membre élu
Monsieur Johnny VIALE Membre élu

 

Contribution

Une solidarité entre acteurs sociaux et médico-sociaux publics et associatifs

La contribution au fonctionnement du CREAI participe à une dynamique de mutualisation entre les acteurs associatifs et publics du champ de l’action sociale et médico-sociale de Normandie.

 

Elle permet de développer la qualité et le nombre de services proposés et de réaliser de nombreuses actions qui ne font appel à aucun financement :

  • Animation de groupes de travail au plan régional,
  • Diffusion d’informations,
  • Diffusion hebdomadaire du bulletin d’offres d’emploi de la région,
  • Organisation de journées d’études ou d’échanges en réponse aux préoccupations des professionnels ou soutien à l’organisation de manifestations animées par des associations locales, départementales ou régionales,
  • Accueil, information et orientation des porteurs de projets, d’usagers, de leurs parents ou d’associations d’usagers,
  • Accueil et information des professionnels, demandeurs d’emploi, étudiants du secteur social ou médico-social,
  • Mise en relation de professionnels pour échanger des savoir-faire et favoriser le partage d’expériences.

Le CREAI propose à ses contribuants les services suivants :

 

Avis technique sur dossier, conseil technique, formation et aide aux projets ½ journée gratuite
Journées d’études ou d’échanges Réduction
Diffusion hebdomadaire des offres d’emplois 85 € (soit -50%) [1]
Réservation d’une salle au CREAI Gratuit (une fois par an)

 

Pour contribuer, contacter notre secrétariat par téléphone au 02.31.75.15.20 ou par mail à contact@orscreainormandie.org.

[1] Au lieu de 165 € pour les non contribuants. Les offres sont diffusées aux établissements et services, aux agences Pôle Emploi, aux PAIO, et Missions locales de Normandie.

Ressources techniques et scientifiques

Equipe

Direction
Pascale DESPRES, directrice générale
Annabelle YON, directrice adjointe
Coordination des activités
Christelle MOULIE, responsable des activités CREAI
Annabelle YON, responsable des activités ORS
Pascale DESPRES, responsable des activités NORMANVILLES
Fonctions supports
Mauricette LEFEBVRE, responsable administratif
Muriel BAZOGE, secrétaire
Elodie BROUDIN, responsable informatique et web
Julie PASQUIER, correspondant informatique et liberté
Aouali TAIBA, entretien des locaux
 

Equipe technique et d’études
Sylvie LE RETIF, conseillère technique / chargée d’études
Maryvonne BAZIRET, conseillère technique
Julie MOLETTE, chargée de missions
Catherine ECHERBAULT, chargée de missions
Julie PASQUIER, chargée d’études
Elodie BROUDIN, technicienne d’études

 

Conseil scientifique et pédagogique
Afin de l’assister dans la définition de ses orientations stratégiques et dans la programmation de ses activités, l’Association ORS-CREAI Normandie s’est dotée d’un Conseil scientifique et pédagogique et participe à tout comité de pilotage ou commission ad hoc nécessaire à son activité.
Composé d’experts, le Conseil scientifique et pédagogique étudie les outils et méthodes mis en œuvre ainsi que les résultats produits par l’équipe.

 

 

Docteur Lydia GUITTET Docteur en santé publique, Pôle santé des populations du Centre hospitalo-universitaire de Caen, présidente du Conseil scientifique depuis janvier 2009
Dr Isabelle ASSELIN Praticien Hospitalier – CHU de Caen
Pr Dominique BEYNIER Professeur de sociologie, Directeur de l’IUP Management du social et de la santé à Caen
Dr Michel COURS-MACH Radiologue
Dr Jean-Etienne COUËTTE Médecin retraité
Dr Sonia DE LA PROVOTE Médecin du travail
Dr André FLACHS Médecin généraliste retraité
Pr Jean-Yves LE TALAER Pharmacien biologiste retraité
Dr Rémy MORELLO Responsable de l’unité de biostatistique et de recherche clinique
Mme Anne PELLISSIER Maître de conférences – Sociologie

Rapports d'activité

Rapports d’activités des deux associations fondatrices de l’Association ORS-CREAI Normandie :

La FNORS et les ORS

La Fédération nationale des ORS
La FNORS coordonne depuis plus de 10 ans les études multicentriques réalisées par les ORS :

  • Elle pilote la réalisation de synthèses sur les disparités régionales de santé.
  • Elle pilote la réalisation de synthèses sur les disparités régionales de santé.
  • Elle définit des procédures de qualité pour améliorer les productions du réseau.
  • Elle favorise l’adaptation de méthodes communes d’analyse des problèmes de santé dans les régions.
  • Elle développe la base de données SCORE-Santé avec les ORS et les partenaires du projet.
  • Elle représente les ORS auprès des instances nationales.
  • Elle apporte une lisibilité nationale à des travaux régionaux ou locaux.
  • Elle impulse des démarches nouvelles avec des partenaires nationaux.
  • Elle organise avec ses homologues des autres pays une réflexion sur l’observation de la santé dans les régions d’Europe.
  • Elle assure des productions diverses : plaquettes, synthèses des tableaux de bord régionaux, articles, site Internet.

Les ORS en France

L'ANCREAI et les CREAI

Le réseau des Centres régionaux d’Etudes, d’actions et d’informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité

 

L’ANCREAI tête de réseau des CREAI, structure, anime et coordonne l’activité de ces derniers.

L’ANCREAI permet aux CREAI de construire des modalités et une offre de service adaptées et cohérentes répondant à des enjeux nationaux articulés avec les enjeux régionaux.

L’ANCREAI permet à chacun des CREAI d’anticiper les évolutions et de faire émerger par les analyses et regards croisés sur les nouvelles problématiques, ainsi que de conforter et enrichir les compétences des membres des CREAI pour répondre aux enjeux avec des exigences de qualité et d’efficacité. Le réseau que les CREAI constituent dans le cadre de l’ANCREAI leur permet, en outre, de mutualiser de plus en plus leurs capacités et moyens d’expertise ainsi que les méthodologies développées par les uns et les autres.

 

 

Rôle de l’ANCREAI auprès des CREAI par l’appui à :

  • la concertation et la mutualisation des CREAI,
  • l’évolution du positionnement,
  • la structuration en Pôles Nationaux,
  • la valorisation des travaux du réseau, et la mise en place d’un site collaboratif
  • l’organisation des représentations nationales dans les différences instances nationales
  • la mise en place de formation en direction des conseillers techniques
  • la réponse à des appels à projets nationaux

 

Les CREAI en France

Le réseau national des CRPV

Les premiers centres de ressources sont nés en 1993 (CR-DSU, centre de ressources de la DIV et Profession Banlieue), d’autres plus récemment. Certains sont nés de la volonté des professionnels ou des élus, appuyés par les institutions, d’autres ont été créés par les institutions elles-mêmes. Certains ont un statut associatif, d’autres sont des GIP. Chaque centre de ressources a une histoire particulière, inscrite dans un territoire départemental, régional ou interrégional, qui donne toute la richesse au réseau national des centres de ressources impulsé par la DIV depuis 1998. (source : Profession Banlieue)

 

Ainsi, constitués en réseau national, les centres de ressources sont en capacité de mutualiser des outils, d’identifier des complémentarités et de dégager des analyses communes et des propositions à partir de leur connaissance des réalités de terrain. Ils peuvent ainsi faire remonter aux niveaux décisionnels, en particulier au niveau national, les questions auxquelles sont confrontés les acteurs locaux et les territoires. Ils peuvent enfin aider à la mise en œuvre des politiques nationales et à leur bonne adaptation aux contextes locaux, et accompagner les expérimentations dans un objectif de diffusion et de pérennisation. Le centre de ressources national de la DIV occupe une place particulière dans l’animation du réseau en facilitant l’accès aux informations nationales, via notamment le Système d’information géographique, et la participation des centres de ressources locaux aux démarches nationales de réflexion, d’évaluation, de formation ou d’observation. (source : Profession Banlieue)

Pour en savoir plus sur le réseau national des CRPV